1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16

Guy LABERTY souhaite que l’ANC concretise un jour cette force politique et puisse gerer le #Togo

26/03/2017 – www.letogovi.com – Interview du membre du Parti Socialiste, spécialiste de l’Afrique, qui était aux côtés de la diaspora togolaise réunie autour de Jean-Pierre FABRE, ce dimanche


Guy LABERTY : La bataille de la démocratie, vous la menez pour la conquérir, nous pour la défendre

26/03/2017 – www.letogovi.com – Le membre du Parti Socialiste, spécialiste de l’Afrique, était aux côtés de la diaspora togolaise réunie autour de Jean-Pierre FABRE, ce dimanche


Jean-Pierre FABRE : “Ici à Paris, je veux vous dire que nous avons besoin les uns des autres”

Discours du Président National de l’ANC, Chef de file de l’opposition, devant la Diaspora togolaise à Paris (France) au siège de la Fédération Française pour l’UNESCO (FFPU), le 26 mars 2017

Ici à Paris comme hier à Wuppertal, je veux vous dire que nous avons besoin les uns des autres. Car ensemble, avec votre engagement et vos nombreuses initiatives visant la réalisation de notre objectif commun, nous mettrons fin à la forfaiture et à l’imposture du système RPT/UNIR. Un système qu’à juste titre, certains finissent par qualifier d’« ethnocrature » ou encore de ‘’démocratie tétraplégique’’.

Je veux vous dire aussi que le Togo ne peut rester indéfiniment une curiosité dans une Afrique en marche vers la démocratie. Depuis les années 1990, la plupart des pays africains ont fait leur mue démocratique. Dans notre voisinage immédiat, en Afrique de l’Ouest, la démocratie s’installe peu à peu. Il n’y a pas de fatalité qui condamne le Togo et son peuple à rester en marge de cette mutation.

… Je veux vous dire enfin, et très solennellement, que l’alternance démocratique est désormais un impératif républicain et patriotique qui appelle à la mobilisation, chaque Togolaise et chaque Togolais, quels qu’ils soient et où qu’ils se trouvent.

La foi qui nous anime demeure inébranlable. Elle convie chacun de nous au dépassement de soi et nous indique, dans le sillage des pères de l’indépendance et fondateurs de la nation togolaise, que ni la médisance, ni les dénigrements, ni la défection, ni la trahison, ni la lassitude, ni l’abandon, ni les répressions sanglantes, ni les tentatives de déstabilisation, d’où qu’elles viennent, ne doivent avoir raison de notre détermination à poursuivre le combat pour libérer le peuple togolais de l’imposture et de la dictature.


Message du Président Jean-Pierre FABRE, Président National de l’ANC, Chef de file de l’opposition

Lomé, le 28 décembre 2016

Mes Chers Compatriotes,

L’année 2016 s’achève. Les Togolaises et les Togolais ne voient toujours pas se réaliser la moindre de leurs aspirations profondes, relatives notamment, aux réformes politiques et au développement économique et social. Toutes les initiatives, engagées dans ce sens, par les forces de l’alternance et du changement, sont délibérément torpillées et systématiquement noyées dans les dédales obscurs des pratiques du système RPT/UNIR.

Cette situation, qui ne cesse de nous interpeller, doit nous renforcer dans notre détermination à poursuivre résolument la lutte qu’ensemble nous menons pour libérer de la dictature, notre pays le Togo ainsi que le peuple togolais tout entier.

Cette année encore, nombre de nos camarades de l’ANC nous ont quittés. En saluant leur mémoire, ayons une pensée pour tous nos compatriotes tombés sous les balles et les bottes d’un régime qui érige la violence et la terreur en système de gouvernement et maintient les populations dans une situation d’indigence, de misère et de précarité.

http://www.anctogo.com/message-du-president-jean-pierre-fabre-president-national-de-lanc-chef-de-file-de-lopposition-14712


Francis PEDRO présente aux populations d’Atakpamé les irrégularités relevées dans leur CELI en 2015

24/09/2016 – www.letogovi.com – Message du vice-président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) aux populations d’Atakpamé, dans le cadre de la tournée nationale du CAP2015


‘’Des entreprises qui perçoivent 2 milliards de dividende dont personne n’a connaissance…’’

Interview de l’expert en économie et finance, Thomas Dodji Koumou-Nettey, après la conférence publique qu’il a co-animée avec les responsables du journal “Alternative“ sur l’affaire Wacem.


Wacemgate/Brigitte AMEGANVI, actionnaire de Wacem, donne sa part de vérité.

CONFERENCE PUBLIQUE SUR LE WACEMGATE. Troisième partie.

Ferdinand AYITE, Directeur de Publication et Maxime DOMEGNI, Directeur de la Rédaction du bihebdomadaire « Alternative » ainsi que l’expert en économie et finance Thomas Dodji Koumou-Nettey, ont animé une conférence publique le samedi 13 Août dernier à la maison de la santé sise au quartier Avénou, sur l’affaire qu’on peut désormais appeler “Wacemgate“.
Les conférenciers ont mis à nues des pratiques frauduleuses d’une extrême gravité qui ont courent au sein de la société Wacem.


Wacemgate/ Des sociétés fictives actionnaires majoritaires.

CONFERENCE PUBLIQUE SUR LE WACEMGATE. Deuxième partie.

Ferdinand AYITE, Directeur de Publication et Maxime DOMEGNI, Directeur de la Rédaction du bihebdomadaire « Alternative » ainsi que l’expert en économie et finance Thomas Dodji Koumou-Nettey, ont animé une conférence publique le samedi 13 Août dernier à la maison de la santé sise au quartier Avénou, sur l’affaire qu’on peut désormais appeler “Wacemgate“.
Les conférenciers ont mis à nues des pratiques frauduleuses d’une extrême gravité qui ont courent au sein de la société Wacem.


Wacemgate/ Des pratiques frauduleuses d’une extrême gravité révélées.

CONFERENCE PUBLIQUE SUR LE WACEMGATE. Première partie.
Ferdinand AYITE, Directeur de Publication et Maxime DOMEGNI, Directeur de la Rédaction du bihebdomadaire « Alternative » ainsi que l’expert en économie et finance Thomas Dodji Koumou-Nettey, ont animé une conférence publique le samedi 13 Août dernier à la maison de la santé sise au quartier Avénou, sur l’affaire qu’on peut désormais appeler “Wacemgate“.
Les conférenciers ont mis à nues des pratiques frauduleuses d’une extrême gravité qui ont courent au sein de la société Wacem.


#SansLangueDeBois Pourquoi on n’affecte pas les fonds du développement à la base aux collectivités?

Kperkouma Walla, secrétaire général de l’ADDI est l’invité de cette édition de l’émission animée par Nobert DANSOU pour parler du processus de décentralisation qui est à la traîne au Togo.
L’ADDI est l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral.


3 tonnes et 600 kg de cannabis saisies par la police de Badou (Wawa)

26 Juillet 2016 – www.letogovi.com – Les 3955 pains de cannabis et 6 boules ont été présentés à la presse par la police d’Atakpamé


Le HCCRUN #SansLangueDeBois : “Que des redites. Ce n’était pas nécessaire. Maintenant il faut AGIR!”

Komi WOLOU du PSR et Kperkouma WALLA de l’ADDI sont les invités de la 2e édition de l’émission animée par Nobert DANSOU pour parler de l’atelier du Haut Commissariat à la Réconciliation et eu Renforcement de l’Unité Nationale.
Le PSR est le Pacte Socialiste pour le Renouveau.
L’ADDI est l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral.


#SansLangueDeBois Thomas KOUMOU parle du Budget de l’Etat Togolais

1ere édition – Nobert DANSOU reçoit le président de l’association Veille Economique (VE), qui est par ailleurs économiste


Résultat du BAC 1 dans les Plateaux : A partir de 10, on a 41,67% de réussite. A partir de 9, 64.06%

No comment


Débat citoyen acte1/Gérard ADJA:”Vous qui organisez ce débat citoyen, c’est dans quel objectif ?’’

Le 26 Avril 2016, la Conférence des Evêques du Togo (CET) a rendu publique une Lettre Episcopale, dans laquelle les leaders de l’Eglise catholique font une analyse sans complaisance de la situation sociopolitique du pays. Cette lettre épiscopale, éminemment politique, se veut une interpellation, à la fois pour la classe politique, pour les citoyens que pour les croyants dans leur ensemble.
Afin de décrypter la portée de cette initiative et son impact sur la situation politique du Togo, un débat citoyen sur le thème :”La lettre épiscopale des évêques et l’agenda politique au Togo” a été organisé le samedi 07 Mai dernier dans la salle HIBISCUS d’Agora Senghor.


Débat citoyen acte 1/ ‘’Nous voulons chacun que les choses s’arrangent sans nous impliquer…’’

Le 26 Avril 2016, la Conférence des Evêques du Togo (CET) a rendu publique une Lettre Episcopale, dans laquelle les leaders de l’Eglise catholique font une analyse sans complaisance de la situation sociopolitique du pays. Cette lettre épiscopale, éminemment politique, se veut une interpellation, à la fois pour la classe politique, pour les citoyens que pour les croyants dans leur ensemble.
Afin de décrypter la portée de cette initiative et son impact sur la situation politique du Togo, un débat citoyen sur le thème :”La lettre épiscopale des évêques et l’agenda politique au Togo” a été organisé le samedi 07 Mai dernier dans la salle HIBISCUS d’Agora Senghor.


Débat citoyen acte 1/‘’Je ne fais pas confiance aux hommes de Dieu qui emmènent le PR au stade…’’

Le 26 Avril 2016, la Conférence des Evêques du Togo (CET) a rendu publique une Lettre Episcopale, dans laquelle les leaders de l’Eglise catholique font une analyse sans complaisance de la situation sociopolitique du pays. Cette lettre épiscopale, éminemment politique, se veut une interpellation, à la fois pour la classe politique, pour les citoyens que pour les croyants dans leur ensemble.
Afin de décrypter la portée de cette initiative et son impact sur la situation politique du Togo, un débat citoyen sur le thème :”La lettre épiscopale des évêques et l’agenda politique au Togo” a été organisé le samedi 07 Mai dernier dans la salle HIBISCUS d’Agora Senghor.


Débat citoyen acte 1/ ‘’ Qu’est-ce que nous citoyens, nous faisons dans nos paroisses…’’

Le 26 Avril 2016, la Conférence des Evêques du Togo (CET) a rendu publique une Lettre Episcopale, dans laquelle les leaders de l’Eglise catholique font une analyse sans complaisance de la situation sociopolitique du pays. Cette lettre épiscopale, éminemment politique, se veut une interpellation, à la fois pour la classe politique, pour les citoyens que pour les croyants dans leur ensemble.
Afin de décrypter la portée de cette initiative et son impact sur la situation politique du Togo, un débat citoyen sur le thème :”La lettre épiscopale des évêques et l’agenda politique au Togo” a été organisé le samedi 07 Mai dernier dans la salle HIBISCUS d’Agora Senghor.


Débat citoyen acte1/ M. KOMBATE :’’ La lettre des évêques a-t-elle été envoyée aux autorités?

Le 26 Avril 2016, la Conférence des Evêques du Togo (CET) a rendu publique une Lettre Episcopale, dans laquelle les leaders de l’Eglise catholique font une analyse sans complaisance de la situation sociopolitique du pays. Cette lettre épiscopale, éminemment politique, se veut une interpellation, à la fois pour la classe politique, pour les citoyens que pour les croyants dans leur ensemble.
Afin de décrypter la portée de cette initiative et son impact sur la situation politique du Togo, un débat citoyen sur le thème :”La lettre épiscopale des évêques et l’agenda politique au Togo” a été organisé le samedi 07 Mai dernier dans la salle HIBISCUS d’Agora Senghor.


Débat citoyen acte 1 :’’ Pourquoi les évêques n’auraient pas des réactions ponctuelles ?’’

Le 26 Avril 2016, la Conférence des Evêques du Togo (CET) a rendu publique une Lettre Episcopale, dans laquelle les leaders de l’Eglise catholique font une analyse sans complaisance de la situation sociopolitique du pays. Cette lettre épiscopale, éminemment politique, se veut une interpellation, à la fois pour la classe politique, pour les citoyens que pour les croyants dans leur ensemble.
Afin de décrypter la portée de cette initiative et son impact sur la situation politique du Togo, un débat citoyen sur le thème :”La lettre épiscopale des évêques et l’agenda politique au Togo” a été organisé le samedi 07 Mai dernier dans la salle HIBISCUS d’Agora Senghor.


Débat citoyen acte 1 / Intervention du député Ouro AKPO.

Le 26 Avril 2016, la Conférence des Evêques du Togo (CET) a rendu publique une Lettre Episcopale, dans laquelle les leaders de l’Eglise catholique font une analyse sans complaisance de la situation sociopolitique du pays. Cette lettre épiscopale, éminemment politique, se veut une interpellation, à la fois pour la classe politique, pour les citoyens que pour les croyants dans leur ensemble.
Afin de décrypter la portée de cette initiative et son impact sur la situation politique du Togo, un débat citoyen sur le thème :”La lettre épiscopale des évêques et l’agenda politique au Togo” a été organisé le samedi 07 Mai dernier dans la salle HIBISCUS d’Agora Senghor.


Débat citoyen acte 1 /Prof David DOSSEY :’’Qu’est-ce que les Béninois ont de plus que nous?’’

Le 26 Avril 2016, la Conférence des Evêques du Togo (CET) a rendu publique une Lettre Episcopale, dans laquelle les leaders de l’Eglise catholique font une analyse sans complaisance de la situation sociopolitique du pays. Cette lettre épiscopale, éminemment politique, se veut une interpellation, à la fois pour la classe politique, pour les citoyens que pour les croyants dans leur ensemble.
Afin de décrypter la portée de cette initiative et son impact sur la situation politique du Togo, un débat citoyen sur le thème :”La lettre épiscopale des évêques et l’agenda politique au Togo” a été organisé le samedi 07 Mai dernier dans la salle HIBISCUS d’Agora Senghor.


Débat citoyen acte1 : M. Dany AYIDA décrypte la Lettre Episcopale des évêques du Togo.

Le 26 Avril 2016, la Conférence des Evêques du Togo (CET) a rendu publique une Lettre Episcopale, dans laquelle les leaders de l’Eglise catholique font une analyse sans complaisance de la situation sociopolitique du pays. Cette lettre épiscopale, éminemment politique, se veut une interpellation, à la fois pour la classe politique, pour les citoyens que pour les croyants dans leur ensemble.
Afin de décrypter la portée de cette initiative et son impact sur la situation politique du Togo, un débat citoyen sur le thème :”La lettre épiscopale des évêques et l’agenda politique au Togo” a été organisé le samedi 07 Mai dernier dans la salle HIBISCUS d’Agora Senghor.
Conférencier : Monsieur Dany K. AYIDA, Expert international en gouvernance et démocratie, Administrateur Général Africa Label Group S.A
Autre Intervenant: Magloire KUAKUVI, Professeur des Universités.


Un boeuf a renversé 2 villageois à moto. Il a transpercé le front de mon fils, qui en est mort après

5 Mai 2016 – Témoignage de père de la victime autochtone d’Ekpegnon-Vakpo. Il relate la succession des faits qui ont abouti aux violences inter-communautaires dont le village a été le théâtre. Ils ont fait au moins 2 morts dans la préfecture de l’Amou, à 9 km de KPATEGAN et à 18 km de Gléi.