Le porte parole de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) revient sur les motivations du mot de grève lancé pour le 30 et 31 mai.
Les fonctionnaires émargeant sur les budgets autonomes, soit les deux tiers du personnel de la santé, ceux des collectivités locales et les parapublics ne bénéficieront pas du forfait octroyé par le gouvernement. De plus, la lenteur dans la négociation avec le gouvernement et l’impunité dont jouissent les personnes qui ont assassiné les jeunes Anselme et Douti sont les raisons qui soutiennent le mot d’ordre de grève du 30 et 31 mai.