Communiqué de presse de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) :

La STT se trouve dans l’obligation de lever la suspension du mot d’ordre de grève intervenu le 26 avril 2013 et appelle tous les travailleurs à observer une cessation de travail pour le compte des journées du jeudi 23 et vendredi 24 mai 2013 pour demander la reprise des négociations sur les huit points de la plate forme et la signature d’un accord. La STT rappelle qu’en cas de non satisfaction, cette grève sera reconductible.
CONCERNANT LES COROLAIRES DE LA GREVE DE LA STT
1-Sur le décès d’Anselme SINADARE
Dans la communication du Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile du 23 avril 2013, il était apparu que les auteurs de cette barbarie étaient en état d’arrestation et qu’ils devaient être remis à la disposition de la justice. Depuis cette communication du Ministre du 23 avril, plus rien sur l’assassinat d’Anselme. La STT déplore cette inertie des autorités et exige que les auteurs à quelque niveau de responsabilité qu’ils soient, de cet acte odieux, soient présentés dans un bref délai au peuple togolais qui en a le droit. Ce ne qu’à cette condition que les concitoyens d’Anselme seront apaisés.
2-Sur le décès de Douti SINALENGUE
La vérité sur les circonstances de survenue de la mort de celui-ci est subordonnée à une certaine enquête qui sera faite ; quand? comment? par qui et pour quelle durée? Personne ne peut répondre à ces questions avec objectivité. Pendant tout le temps que cette fameuse enquête durera, le corps de Mr Douti est retenu contribuant ainsi à maintenir davantage sa famille et ses proches dans l’angoisse et la tristesse.
Face a cette situation, la STT qui se sent affectée par les malheureux événements de Dapaong, a l’impérieux devoir d’agir pacifiquement pour exiger et obtenir justice pour Douti et Anselme.
Dans cette optique, la SYNERGIE DES TRAVAILLEURS DU TOGO, appelle à la mobilisation générale de tous les travailleurs des secteurs public, parapublic, privé et informel, des élèves, des étudiants, des responsables religieux, les parents d’élèves, des commerçants bref de tous les citoyens de notre pays, à travers une opération NATIONALE SOS JUSTICE POUR DOUTI ET ANSELME. Tous ceux qui sont épris d’un esprit de justice et d’équité sont invités à rejoindre cette vaste opération qui se chargera de mobiliser les ressources humaines, financières et matérielles en vue d’organiser le processus de défense deux nos deux élèves ; la STT invite les volontaires, avocats, médecins tant nationaux qu’internationaux, les organisations de défense des droits de l’homme, les organisations de défense et de protection des droits des enfants à porter avec elle, cette opération nationale et à la faire aboutir.