Le porte parole de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) explique que l’absence de Faure GNASSINGBE et de ses ministres est à la base de la suspension des négociations.
Il a aussi fait état des manœuvres d’intimidation à l’endroit des syndiqués de l’intérieur.