6 Mars 2015 – Ils ont manifesté dans les rues d’Atakpamé pour dénoncer les événements survenus à Djerehouye qui ravivent les flammes des violences inter-ethniques