3 Février 2015 – Après avoir été exclu du centre de recensement et de vote, comme personne ressource, le chef traditionnel Houdou a été violenté par les membres de la communauté Kabyè installé dans le village et se réclamant propriétaire des lieux.